La carrière de Mauthausen : accommoder le vide / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. La carrière de Mauthausen : accommoder le vide

Couverture du livre La carrière de Mauthausen : accommoder le vide

Auteur : Daniel Simon

Date de saisie : 12/06/2010

Genre : Histoire

Editeur : Tirésias, Paris, France

Collection : Lieu est mémoire

Prix : 10.00 €

ISBN : 9782915293609

GENCOD : 9782915293609

Sorti le : 07/05/2010

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Ce livre investit un lieu très circonscrit : la carrière de granit qui jouxte le camp nazi de Mauthausen, en Autriche. Le site industriel détermina l'implantation du camp et en fut l'un des chantiers les plus tragiques.
Déambuler dans un espace désaffecté depuis soixante-cinq ans n'a pas pour objet de servir la connaissance historique. Les postures mémorielles méritent analyse : le site passe pour l'un des plus éloquents de la galaxie concentrationnaire nazie - que le sinistre «escalier de la mort» emblématise. Assembler des fragments de récits de rescapés, interroger des photos SS, le discours historique, la rémanence de l'exploitation de la carrière dans le tissu local, la symbolique du granit : autant de repères qui attestent que le site s'est inscrit dans notre culture, ambiguïtés et contradictions incluses - tel cet extravagant concert voulu en 2000, sur le site, par les autorités autrichiennes.
Les exigences et les productions de la mémoire sont subjectives et contingentes. Pour autant, les représentations qu'elles projettent font partie du sens et, à ce titre, interpellent les sciences sociales - au-delà de l'histoire stricto sensu. Cette conviction, qui n'est pas universellement admise, tend l'écriture de ce livre, s'il le faut, jusqu'au pamphlet.
Daniel Simon

Daniel Simon, né en 1946, normalien, agrégé de lettres et musicologue, a participe à divers colloques et publications universitaires, a contribué aussi à deux livres sur l'Iran contemporain. Préside depuis 2007 l'Amicale de Mauthausen.





  • Les premières lignes

Presque plus rien,

à quoi l'on accède par la plus ordinaire barrière de chantier. Interdit aux jeux de ballon, au lavage de voiture, au pique-nique. La vie. En terre germanique comme ailleurs, les écriteaux, dissuasifs un peu, sont d'abord une déploration, un indice.
De fait, l'endroit paraît inviter aux joies du plein air : l'on peut s'y déployer à l'aise ; trois bassins d'eau profonde et claire retenue par la roche feraient l'affaire pour la baignade ; et l'on imagine, dans cette fosse minérale géante qui retient la chaleur, certains soirs - des traces de feux en attestent -, des haltes de randonneurs, scouts, familles peut-être, venues du bourg assez proche trouer le silence d'une rumeur d'humains insouciants, babillage et chants, grisés par l'écho que renvoie un cirque de falaises vaguement oppressantes. Ou pour, crânement, ignorer l'implicite, défier les tabous, s'asseoir sur le protocole. Tant aussi l'endroit est retiré. Rien pourtant d'une campagne préservée, d'un havre vierge. Désaffecté, comme pas un lieu humain - impossible d'y percevoir le moindre symptôme du paroxysme qui l'habita. Vidé, déserté, de ses fonctions, ses machines, ses servants. Improductif. Friche industrielle. Sur les escarpements de la roche, une végétation hâve s'accroche, chaque année plus entreprenante, arbustes de belles dimensions déjà, quoiqu'impuissants, pour longtemps, à réduire la sensation de béance, le vertige. Le vide, on ne l'eût pas imaginé tel depuis la petite route de vallée qui le longe, isolée de l'ancienne exploitation par un talus trapu, haie vive sur des reliefs de granit, monumentaux dans la section centrale, laissés en place à l'époque pour, assure l'historien, isoler du regard. Ils façonnent deux accès depuis la route. Autant les abords n'ont rien qui accroche l'attention, autant ce gouffre horizontal, cette vacuité, cette déshérence, auraient de quoi alerter et troubler des passants non avertis, si, aujourd'hui comme hier, il en est par ici.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli