Le tueur à la caméra / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Le tueur à la caméra

Couverture du livre Le tueur à la caméra

Auteur : Thomas Glavinic

Traducteur : Olivier Mannoni

Date de saisie : 26/04/2007

Genre : Policiers

Editeur : M. Sell éditeurs, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-35004-076-9

GENCOD : 9782350040769

Sorti le : 26/04/2007

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Lorsque ces deux couples d'amis se retrouvent pour passer quelques jours de détente dans une petite maison de campagne, aucun des quatre protagonistes ne se doute qu'il va prochainement pouvoir assister en direct à une palpitante chasse à l'homme : on traque près de chez eux le tueur à la caméra, un assassin sadique qui a forcé des enfants à mettre eux-mêmes fin à leurs jours et filmé leurs dernières minutes. Outre la police, la radio et la télévision sont de la partie, relayant minute après minute cette course-poursuite effrénée, se faisant l'écho de l'indignation générale. L'excitation monte à l'extérieur et à l'intérieur de la maison, dont les habitants finissent par craindre que le tueur ne se soit dissimulé tout près de leur villégiature, tandis que la presse annonce la diffusion de la vidéo tournée par l'assassin...
Thriller halluciné, Le Tueur à la caméra mène une réflexion impitoyable sur le jeu de miroirs entre les médias et la réalité qui caractérise le monde moderne jusqu'à en faire la caricature de lui-même. Un suspense haletant, une réflexion sans complaisance sur l'univers que nous avons construit autour de nous comme un gigantesque palais des glaces.

Thomas Glavinic, un des grands écrivains contemporains de langue allemande, vit à Vienne. Il est l'auteur de Partie remise (Pauvert, 2001).

Traduit de l'allemand (Autriche) par Olivier Mannoni





  • Les premières lignes

On m'a demandé de tout noter sur papier. Ma compagne Wagner Sonia et moi-même avons profité des congés de Pâques pour aller nous promener dans l'ouest de la Styrie. Nous vivons en Haute-Autriche, à proximité de Linz. Comme ma compagne vient des environs de Graz, nous avons quelques relations en Styrie. Le jeudi saint, nous avons quitté notre domicile. L'après-midi, nous avions rendez-vous dans un bar, à proximité de Graz, avec quelques amis. A l'occasion de cette rencontre, ma compagne a absorbé une quantité excessive et nocive de boissons alcoolisées (environ 1 l de vin blanc, 6x2 cl de tequila, x verres de bière). Tard dans la nuit, vers 5 heures du matin, il m'a fallu trouver un hébergement et j'ai dû la conduire jusqu'à notre lit. Le lendemain, c'était le vendredi saint. Lorsque ma compagne est sortie du sommeil où l'avait plongée l'alcool, nous avons fait le trajet, qui n'était plus très long, jusque chez nos amis Heinrich et Eva Stubenrauch, domiciliés Kaibing 6, 8537 Kaibing. Il était env. 15 heures lorsque nous y sommes arrivés. On nous salua cordialement. On nous prépara une collation et, comme il faisait beau, on nous servit sur une grande table de bois en plein air. Nous avons exprimé notre étonnement devant le fait que la cour était peuplée d'au moins 25-30 chats. Heinrich nous expliqua que ces animaux étaient la propriété, à son corps défendant, du paysan voisin. Sa maison était située à env. 20 m de distance. C'est lui qui avait loué cette maison aux Stubenrauch. Ma compagne dit que l'air et le paysage étaient sublimes et que manger faisait du bien à son cerveau endolori. Je dus chasser 8 x de suite des abeilles de ma limonade. Après la collation, il était env. 16 heures et il faisait presque aussi chaud qu'en été. Ma compagne exprima le désir d'aller se promener, cela pouvant présenter des avantages dans l'état où elle se trouvait. Comme il n'existait pas à proximité de la maison d'Heinrich et Eva de conditions de promenade optimales, nous roulâmes env. 5 km avec la voiture des Stubenrauch jusqu'à un parking au bord de la nationale. Derrière s'étendait un grand champ de céréales et de maïs. Heinrich dit en plaisantant que c'était la plus grande surface de la région à ne pas être entrecoupée de collines.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli