La tour sombre. Volume 6, Le chant de Susannah / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. La tour sombre. Volume 6, Le chant de Susannah

Couverture du livre La tour sombre. Volume 6, Le chant de Susannah

Auteur : Stephen King

Traducteur : Marie de Prémonville

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : J'ai lu, Paris, France

Collection : Stephen King, n° 8261

Prix : 8.40 €

ISBN : 978-2-290-33247-4

GENCOD : 9782290332474

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

La vallée de La Calla désormais apaisée, Roland et ses amis doivent reprendre leur quête. Susannah manquant à l'appel, c'est tout le ka-tet qui est en danger, suspendu entre fiction et réalité. Accompagnés du Père Callahan, les pistoleros n'ont d'autre choix que de franchir à nouveau la porte de la Grotte des Voix. Leur but ? Arracher la rose aux mains des suppôts du Roi Cramoisi... et sauver leur soeur d'armes, possédée par la démoniaque Mia et enceinte d'une créature redoutable qui pourrait bien changer la face de l'univers. Mais sur la route de l'énigmatique Tour Sombre, dont dépend le salut de tous les mondes, se trouve un bien étrange écrivain démiurge...

Stephen King

Il fait partie de ces écrivains qu'il n'est plus besoin de présenter. Carrie, Shining, Christine... autant de romans - et souvent de films - mondialement célèbres. Mais rien ne compte plus à ses yeux que le cycle de La Tour Sombre, son grand oeuvre, une saga-fleuve monumentale dont il entama l'écriture alors qu'il était encore étudiant, et qui connaît enfin sa conclusion aujourd'hui.

«La Tour Sombre est la Jupiter du système solaire de mon imaginaire.»

Stephen King





  • Les premières lignes

- Combien de temps la magie durera-t-elle ?
Personne ne répondit à la question de Roland, aussi la répéta-t-il. Cette fois-ci, il balaya du regard le salon du presbytère, dans lequel était assis Henchick le Manni, en compagnie de Cantab, qui avait épousé l'une des nombreuses petites-filles du patriarche. Les deux hommes se tenaient la main, comme il était d'usage chez les Manni. Le plus âgé venait de perdre une petite-fille, mais nulle trace de douleur ne se lisait sur son visage de marbre, à l'expression posée.
À côté de Roland, ne tenant la main de personne, livide et silencieux, se trouvait Eddie Dean. Et près de lui, assis en tailleur sur le sol, Jake Chambers. Il avait pris Ote sur ses genoux, chose que Roland ne lui avait jamais vu faire auparavant, et qu'il n'aurait jamais cru que le bafouilleux accepterait. Aussi bien Eddie que Jake étaient couverts de sang. Celui qui constellait la chemise de Jake appartenait à son ami Benny Slightman. Sur la chemise d'Eddie, c'était celui de Margaret Eisenhart, jadis Margaret du Clan du Sentier Rouge, feu la petite-fille d'Henchick. Roland reconnut sur le visage d'Eddie et de Jake l'épuisement qu'il ressentait lui-même, pourtant il était certain qu'aucun d'eux ne prendrait de repos, cette nuit-là. Au loin, montant de la ville, il entendait le crépitement des feux d'artifice, les chants et les cris de joie.
Nulle joie pourtant, ici. Benny et Margaret étaient morts, et Susannah avait disparu.
- Henchick, dites-moi, je vous prie : combien de temps la magie durera-t-elle ?
Le vieil homme se caressa la barbe d'un air distrait.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli