Avant, pendant, après / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Avant, pendant, après

Couverture du livre Avant, pendant, après

Auteur : Jean-Marc Parisis

Date de saisie : 01/03/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Stock, Paris, France

Collection : Bleue

Prix : 15.00 €

ISBN : 978-2-234-05966-5

GENCOD : 9782234059665

Sorti le : 01/03/2007

en vente sur


  • Le message sonore
Un message sonore de Jean-Marc Parisis

Jean-Marc Parisis - 23/03/2007



  • Le bouche à oreille des écrivains

Antoine Sénanque - 19/07/2007



  • La présentation de l'éditeur

«Je m'en souviens comme si c'était hier, d'un hier qui ne serait pas séparé d'aujourd'hui par la nuit. Accoudée au balcon, elle fumait en passant une main dans ses cheveux. La première fois que je l'ai vue, je ne l'ai pas vue, je l'ai aimée de dos. Je savais que lorsqu'elle se retournerait, ce serait pire. Blonde avec des traits de brune. Ses yeux brillaient d'une lumière mystérieuse et familière qui semblait venir du fond de l'enfance. Son visage n'avait pourtant rien d'enfantin, il signalait l'enfance sans la retenir. Elle me regardait, elle regardait ailleurs. Elle portait un vague danger, avec cet air d'en savoir trop et pas assez.»





  • La revue de presse Agathe Fourgnaud - Le Point du 22 mars 2007

Une expérience initiatique qui, à la façon du philosophe, lui fait découvrir que l'amour qui ne tue pas rend plus fort...
Car dans un monde où tout consiste à «vivre dans sa bulle», où les relations entre les hommes et les femmes sont laminées par la pornographie et le culte du moi, excluant de fait toute possibilité de rencontre et de partage, l'amour apparaît comme une utopie aussi révolutionnaire que nécessaire. C'est tout le combat du narrateur, qui ne triche pas avec lui-même. Assume ses faiblesses jusqu'au bout et ne se prend que pour ce qu'il est. Ce qui en soi constitue déjà un bel acte de courage. Un courage servi par une écriture puissante et belle, grave et engagée. On reste sous le charme de ce discours politique d'un nouveau genre.


  • La revue de presse Nathalie Crom - Télérama du 21 mars 2007

Au-delà du ressort sentimental somme toute classique qui sous-tend Avant, pendant, après, le récit de cet amour/désamour est, pour Jean-Marc Parisis, l'occasion de jeter sur notre époque un regard de moraliste, parfois assez décapant. D'interroger l'état des relations entre hommes et femmes aujourd'hui. De pointer une certaine vulgarité de l'époque. De dessiner les contours d'un possible romantisme contemporain. Cela donne un roman sensible et non dépourvu de charme.


  • La revue de presse Sébastien Lapaque - Le Figaro du 8 mars 2007

Vingt ans après la sortie de son premier roman, «Avant, pendant, après» garantit son talent et sa fièvre. À vingt ans de distance, on comprend ce que traque l'écrivain livre après livre. Quelque chose d'infiniment dur, d'infiniment français. Ses personnages lui ressemblent. S'ils vivaient dans l'ancien temps, ils monteraient à cheval, tireraient à l'arc. Pour s'en consoler, ils disent la vérité...
Comme tout vrai romantique, Parisis affectionne les couples contraires - le jour et la nuit, le sommeil et la veille, le souvenir et l'oubli - et sait que l'amour naît quand l'un devient l'autre. En même temps, c'est un classique : à travers le sexe et le style, tout est affaire de rapports et de médiations.


  • La revue de presse Christine Rousseau - Le Monde du 9 mars 2007

Le nouveau roman de Jean-Marc Parisis - son sixième - est de ces livres rares qui, telle une chanson que l'on se repasse en boucle, vous donnent envie, sitôt refermé, de le rouvrir, pour se laisser étreindre par l'émotion d'une histoire d'amour triste et belle, d'une voix pleine de douceur, de rage et de mélancolie. Cette voix, c'est celle de François Roman, "poète appointé par l'industrie du disque", entendez parolier. Homme de l'ombre et de la nuit, ce quadra "né trop tard pour les lacrymos et la guérilla", nihiliste et romantique, a choisi, en désespoir de cause, les mots pour se battre et se rebeller contre une société rongée par l'ennui et la pornographie généralisée...
Reste alors, encore et toujours, les mots, pour résister au ressentiment, à l'amertume, et maintenir au-delà du souvenir la beauté d'un instant inoubliable. Comme ce roman furieusement moderne, lucide et grave, emprunt de grâce, de sensibilité et d'une douceur inédite.


  • La revue de presse Gilles Martin-Chauffier - Paris-Match du 1er mars 2007

Qui croise-t-on dans ce roman ? Une star qui ressemble à Johnny, des attachés de presse, des publicitaires, des suppôts de boîte de nuit, des partouzeurs. Aucun doute : on est à Sodome - j'ai nommé Paris. Figurez-vous qu'on y tombe amoureux aussi bien qu'ailleurs...
Même les riches souffrent. Malgré son manteau en cachemire chocolat et ses boots prune en chevreau fin à se faire lécher les pieds, monsieur le loup solitaire du showbiz va en baver. Jusque-là, il n'avait eu d'ennuis qu'avec le fisc. Il découvre qu'il y a bien pis : l'amour...
C'est ça, Paris ! Et ce livre est un délice. Tout est vrai, juste, triste, drôle. Pas une phrase inutile. Aucun bon sentiment agaçant. On comprend pourquoi tant de provinciaux viennent s'épanouir entre la Muette et la Bastille. Les Parisiens sont toc. Mais ils sont aussi choc. Réussir chez eux, c'est dur, mais c'est excitant.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli