L'inconnue de Peyrolles / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. L'inconnue de Peyrolles

Couverture du livre L'inconnue de Peyrolles

Auteur : Françoise Bourdin

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Belfond, Paris, France

Prix : 19.50 €

ISBN : 978-2-7144-4133-1

GENCOD : 9782714441331

en vente sur logo Amazon.fr Librairie Dialogues


  • Le message sonore
Un message sonore de Françoise Bourdin

Françoise Bourdin - 28/11/2006



  • La dédicace de l'auteur

Ce livre est l'histoire d'une recherche, d'une quête d'identité, presque d'une enquête, à propos d'un terrible secret de famille. Pascale Fontanel, qui est une jeune femme de 30 ans, pneumologue à l'hôpital Necker à Paris, vient de perdre sa mère. L'enterrement a lieu près d'Albi. À cette occasion, Pascale se souvient, avec beaucoup de nostalgie, de son enfance passée dans la région, dans cette très belle propriété de Peyrolles quittée quinze ans plus tôt. De retour à Paris, elle y repense, et de manière presque obsessionnelle. À Peyrolles, quelque chose l'attire. Et finalement, presque sur un coup de tête, elle décide qu'elle veut aller habiter là-bas. Très étrangement, son père se montre très hostile à ce projet, au point qu'il préfère mettre en vente la propriété plutôt qu'accepter que sa fille aille y vivre. Têtue, Pascale passe outre, et elle dit : «puisque la propriété est à vendre, eh bien, je l'achète». Là voilà donc installée à Peyrolles, avec un poste de pneumologue à Toulouse, à l'hôpital Purpan. Et petit à petit, là voilà qui reprend possession de cette maison. C'est une très grande maison. Elle a été louée pendant quinze ans. Elle a un très beau parc avec des plantations compliquées. Mais c'est un endroit plutôt impressionnant pour y habiter seule. Finalement, Pascale redescend de vieux meubles du grenier, s'habitue à sa nouvelle vie et puis, à force de farfouiller dans ce grenier où la famille avait rangé des meubles quand ils ont décidé de louer la maison, elle va trouver, un jour, au fond d'un tiroir, un livret de famille. Et à partir de là, sa vie va vraiment basculer, parce que sur ce livret, atterrée, Pascale découvre que sa mère a été mariée une première fois, qu'elle a eu un enfant, une fille prénommée Julia, et personne ne lui a jamais parlé de cette Julia qui est sa demi-soeur. Elle va donc essayer de retrouver Julia, de savoir qui c'est et surtout, de percer le mystère familial, un mystère qui s'épaissit, qui semble imprégner les murs même de Peyrolles. Mais Pascale sait que c'est bien ici, que c'est bien dans cette maison que se trouve la clé de l'énigme, l'explication qu'on ne veut pas lui donner... Voilà. C'est cela le thème de L'inconnue de Peyrolles. J'avais une très grande envie de traiter ce sujet : connaît-on vraiment les siens ? Connaît-on les membres de sa famille ? Et comment réagit-on quand on ouvre la porte du placard où se trouve le cadavre familial ? Maintenant, je vais vous dire au revoir, et je vous souhaite une très bonne lecture et un beau voyage à Albi.

Françoise Bourdin



  • La présentation de l'éditeur

Épuisée par son divorce et lasse de sa vie de médecin à Paris, Pascale Fontanel décide de retourner à Peyrolles, dans le Sud-Ouest, où elle a passé son enfance. Son père, qui s'apprêtait à revendre la propriété familiale, s'oppose violemment à cette décision. La mort brutale de sa première femme dans un incendie et la dépression de la mère de Pascale expliqueraient-elles cette réaction aussi vive qu'inattendue ?
Obstinée, la jeune femme s'installe pourtant dans la vieille maison avec la ferme intention d'y reconstruire sa vie. Mais, très vite, des événements viennent troubler les tendres et joyeux souvenirs. Le jardinier, un homme au comportement étrange, refuse coûte que coûte de quitter la propriété. Les voisins, eux, évoquent des histoires bien troublantes liées aux Fontanel. Sans parler de ce livret de famille au contenu explosif que Pascale va retrouver dans le grenier...
Qu'a-t-il pu se passer à Peyrolles ? Quels autres mystères renferme la maison paternelle ? Pascale, volontaire et entêtée, ne cédera pas avant de connaître toute la vérité...

Françoise Bourdin est roman­cière et scénariste pour la télé­vision. Depuis le succès des Vendanges de Juillet jusqu 'à celui d'Une passion fauve et Berill ou la Passion en héritage, en passant par La Camarguaise et Un été de canicule, ses romans, tous publiés chez Belfond, séduisent toujours davantage de lecteurs.





  • Les premières lignes

Le moteur tournait à trois mille cent tours, rotor synchronisé. Avant de se mettre en vol stationnaire au-dessus de la piste, Samuel vérifia que toutes les aiguilles étaient dans le vert, et tous les voyants éteints. Il chercha d'abord la verticale avec le cyclique puis, en douceur, laissa s'élever l'hélicoptère. À un petit mètre du sol, il fit imper­ceptiblement basculer la machine sur l'avant, attendit l'accrochage et accéléra jusqu'à la bonne vitesse pour monter.
- C'est parti, ma belle..., dit-il dans son micro. Je te confie les commandes quand tu veux !
Pascale esquissa un sourire, sachant très bien qu'il ne la laisserait pas piloter dans l'état de fatigue où elle se trouvait.
- Où aimerais-tu aller ?
Transmise par les écouteurs du casque, la voix de Samuel était chaleureuse, rassurante. Comme chaque fois qu'elle volait avec lui, Pascale pensa qu'il pourrait bien l'emmener au bout du monde sans qu'elle proteste.
- Choisis pour moi, répondit-elle en calant sa nuque contre l'appui-tête.
Les hangars de l'aéroclub étaient maintenant réduits à la taille de jouets sous leurs pieds. Samuel appela la tour de contrôle et vira à gauche tandis que Pascale fermait les yeux. Se promener dans le ciel était exactement ce dont elle avait envie après ces journées atroces. Son père et son frère, aussi effondrés qu'elle, étaient repartis en voiture juste après l'enterrement, incapables de comprendre pourquoi elle tenait tant à rester.
Elle-même n'aurait su le dire. Depuis combien d'années n'était-elle pas revenue dans la région ? Vingt ans, au moins.
- Je vais t'emmener vers Gaillac, annonça Samuel. Tu verras des vignobles et les berges du Tarn...
Sa gentillesse était assez émouvante pour que Pascale sente une boule se former dans sa gorge. Elle déglutit plusieurs fois, rouvrit les yeux, essuya le plus discrètement possible une larme qui commençait à rouler sur sa joue.
- Ne pleure pas maintenant, ça va t'empêcher de regarder le paysage !
Il la consolait mieux que personne, l'entourait de tendresse, l'avait laissée sangloter une partie de la nuit sur son épaule, et pourtant ils avaient divorcé trois ans plus tôt.
- Tu es un fantastique ex-mari, dit-elle en reniflant.
Le rire de Samuel éclata dans le casque. Bien que la plai­santerie ne soit pas neuve, il semblait l'apprécier encore. Une seconde, il baissa les yeux sur la carte étalée en travers de ses genoux, puis les releva pour identifier ses points de repère au sol.


Copyright : Studio 108 2004-2014 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli