La symphonie des siècles. Volume 2, Rhapsody / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. La symphonie des siècles. Volume 2, Rhapsody

Couverture du livre La symphonie des siècles. Volume 2, Rhapsody

Auteur : Elizabeth Haydon

Traducteur : Marie de Prémonville

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Pygmalion, Paris, France

Collection : Fantasy

Prix : 21.50 €

ISBN : 978-2-7564-0025-9

GENCOD : 9782756400259

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Après avoir émergé, irrémédiablement changés, de la racine de Sagia et avoir appris de la bouche de Llauron ce qu'il est advenu du monde au cours des quatorze siècles qu'ils ont manques, Rhapsody, Achmed et Grunthor poursuivent leur périple de Grynwood à Roland où de mystérieuses disparitions d'enfants plongent le pays dans la consternation. Particulièrement touchée par le drame, la Baptistrelle parvient à entraîner ses compagnons dans une enquête au terme de laquelle se cache une insoutenable vérité. Les deux Bolgs ont cependant d'autres projets en tête, comme la conquête des terres ayant appartenu à leurs ancêtres et l'unification de leur peuple. C'est donc la direction de Canriff, l'antique capitale cymrienne devenue fief des Firbolgs, que prend le groupe, augmenté d'une nouvelle recrue à la langue aussi acérée que les couteaux qu'elle lance...
Œuvre sensible au souffle épique affirmé, Rhapsody ouvre l'une des plus grandes sagas de fantasy contemporaine, La symphonie des siècles, d'ores et déjà appelée à rejoindre les rayons de la bibliothèque idéale, entre Terry Goodkind, Robert Jordan et Robin Hobb.

Herboriste, harpiste et chanteuse accomplie, Elizabeth Haydon vit sur la côte est des États-Unis. Quand, en 1999, elle rédige Rhapsody, son premier texte de fantasy, personne ne peut se douter qu'il deviendra dans le monde anglo-saxon un best-seller unanimement salué par la presse à la fois spécialisée et généraliste.





  • Les premières lignes

Aux portes d'Haguefort, le château de messire Stephen Navarne, le chef des gardes avait fait appeler le chambellan pour avoir son avis. Gerald Owen était au service du duc depuis plus de vingt ans, il y était entré alors que messire Stephen n'était encore qu'un jeune homme et, au cours des ans, il avait vu bien des choses. Mais rien n'aurait pu le préparer à ce qui se présentait à lui en cet instant, il en était certain.
Deux des trois voyageurs, une femme à la silhouette fine et élé­gante et aux yeux verts enchanteurs, et un homme noueux plus grand qu'elle d'une tête, portaient une cape à capuche. Dans le cas de la jeune femme, cela lui causa une grande déception, car il ressentait l'envie impérieuse de la voir à visage découvert. Pour ce qui était de l'homme, en revanche, cet accoutrement tombait à point nommé.
Ils étaient accompagnés d'un monstre aux proportions grotesques, mesurant plus de deux mètres, presque deux mètres cinquante. La vision de dents grosses comme des défenses, saillant d'une mâchoire carrée, fit tambouriner le coeur d'Owen dans sa poitrine.
«Eh bien, hum, tout me semble en ordre», bégaya-t-il en exami­nant une nouvelle fois la lettre d'introduction de Llauron l'Invocateur - ce qui faisait un total de cinq. «Euh, entrez, je vous prie.»
Il ouvrit la grand-porte et adressa un signe de tête aux gardes. Puis il fit pénétrer les invités de son maître et suivit ce groupe insolite à l'intérieur du donjon.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli