Le diable de Milan / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Le diable de Milan

Couverture du livre Le diable de Milan

Auteur : Martin Suter

Traducteur : Olivier Mannoni

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Bourgois, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 25.00 €

ISBN : 978-2-267-01848-6

GENCOD : 9782267018486

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Lorsque Sonia, une jeune femme tout juste sortie d'un mariage étouffant et tumultueux, quitte la ville pour aller travailler dans un hôtel de luxe à la montagne, elle ne se doute pas un instant de ce qui l'attend. Dans la lourdeur paysanne de l'Engadine, ce vieil hôtel chargé d'histoire mais doté d'un " espace-forme " ultramoderne accueille des patients en cure. Dans ce roman noir et mystérieux, Martin Suter renoue avec l'atmosphère angoissante et le suspense haletant de La Face cachée de la lune et réussit un admirable tableau d'une région montagnarde de la Suisse romande, un univers confiné et menaçant, où l'âme des habitants se reflète dans un ciel en mutation constante. Suter met ici sa plume au service d'un véritable travail de peintre, entre le vert sombre des épicéas, le noir des orages, le blanc de la neige et l'argent de cet " espace-forme " high tech où tout semble pouvoir arriver. Ce nouveau thriller psychologique n'en a que plus de relief et d'efficacité et s'achève sur une scène stupéfiante qu'un Hitchcock n'aurait pas reniée.





  • La revue de presse Pascal Bruckner - Le Nouvel Observateur du 16 novembre 2006

Martin Suter, le plus doué des écrivains suisses alémaniques contemporains, nous revient en grande forme avec un nouveau roman noir particulièrement retors...
Toute l'horreur des sociétés confinées est ici mise en relief : ceux qui rêvent encore sur la beauté des sommets devraient lire Suter. Il a l'art de transformer nos paradis en géhenne. Son roman laisse dans la bouche un goût métallique, celui du sang et de l'amertume.


  • La revue de presse André Clavel - Lire, septembre 2006

L'ange du bizarre se nomme Martin Suter. Ce Suisse allemand, qui vit aujourd'hui entre Zurich et Ibiza, nous l'avons découvert en 1998 avec l'étourdissant Small World, un polar médical où Simenon chasse sur les terres d'Esculape pour orchestrer le pathétique naufrage d'un sexagénaire atteint de la maladie d'Alzheimer. Chroniqueur de la mémoire troublée, explorateur du cerveau humain et de ses dérèglements, Suter a ensuite signé deux Série Noire pour détraqués (La face cachée de la lune et Un ami parfait), où il a prouvé qu'il n'avait pas son pareil pour débusquer les monstres qui sommeillent dans les ténèbres de l'inconscient.

Dans Le diable de Milan, il renoue avec l'angoisse, avec la peur et le mystère en y ajoutant une touche de fantastique, façon Ramuz.



  • Les premières lignes

L'odeur bleu ardoise s'était dissipée et elle avait cessé de voir les voix.
La chambre était dans la pénombre. Les jalousies laissaient tout juste passer le jour dont eut besoin Sonia pour trouver son chemin vers la porte, parmi les meubles et les vêtements.
Elle l'ouvrit et se retrouva dans un vestibule. L'éclairage de la cage d'escalier filtra par les vitres en verre dépoli et gravé de la porte du salon, puis s'étei­gnit.
Elle avança en tâtonnant le long du mur vers la première des trois portes que la lampe de l'escalier lui avait permis de distinguer. L'une d'entre elles était certainement celle des toilettes.
La poignée était froide. Rien de plus. Ni aigre-douce ni douce-amère, juste froide.
Elle entra dans une pièce obscure et entendit un souffle profond et régulier. Entendit. Non pas entendit et vit. Tout de même.
Elle ferma la porte discrètement, avança du bout des doigts jusqu'à la suivante et se retrouva dans une cuisine vivement éclairée.
Deux hommes y étaient assis à table. Ils buvaient du café en silence et fumaient. Partout traînaient des verres à demi vides et des assiettes qui contenaient encore des reliefs de repas. La vaisselle s'empilait dans l'évier.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli