Je n'ai pas encore le titre : 50 ans d'édition / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Je n'ai pas encore le titre : 50 ans d'édition

Couverture du livre Je n'ai pas encore le titre : 50 ans d'édition

Auteur : Jean-Loup Chiflet

Date de saisie : 13/11/2017

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Plon, Paris, France

Prix : 18.90 €

ISBN : 9782259253253

GENCOD : 9782259253253

Sorti le : 21/09/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

«Est-ce bien raisonnable de croire qu'après avoir passé cinquante ans jour pour jour dans le monde de l'édition (je suis rentré chez Hachette le 1er février 1967), j'aurais des choses à raconter qui pourraient passionner ceux qui n'en faisaient pas partie ?
Ce catalogue de souvenirs ne va-t-il pas être assimilé aux Mémoires d'un vieux con comme me l'a fait remarquer un aimable confrère que j'interrogeais sur l'opportunité de ce projet ?
Si l'on en croit les dictionnaires, les «Bonnes feuilles» sont «une sélection des meilleures feuilles d'un livre». C'est ce que j'ai décidé de rassembler dans cet ouvrage avec les moments les plus insolites, les plus festifs, les plus drôles, les plus émouvants de mes cinquante ans d'édition...
Je ne sais toujours pas si c'est bien raisonnable, mais j'ai vraiment envie de partager avec vous les meilleures feuilles de ma vie d'éditeur.» Jean-Loup Chiflet.

Né en 1942, Jean-Loup Chiflet, grammairien buissonnier, est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages sur l'humour et la langue, parmi lesquels Les Mots qui me font rire, 99 mots et expressions à foutre à la poubelle et le célèbre Sky, my husband ! tous disponibles en Points.





  • La revue de presse Jérôme Garcin - L'Obs du 9 novembre 2017

L'auteur de "Sky My Husband !" publie des Mémoires où on croise Mick Jagger, Sophie Marceau, Bernard Pivot... et son sens du nonsense...
Dans ses Mémoires provisoires, le Lyonnais Jean-Loup Chiflet, qui est un croisement fantasque d'Edouard Bled, de George Bernard Shaw, de Pierre Daninos et de David Copperfield, nous apprend qu'il était destiné à la soierie, mais qu'il lui préféra l'édition. Longtemps cadre chez Hachette, où il vendit «Babar» en dix-huit langues, puis chez Larousse, il attendit d'être son seul maître pour publier enfin les livres qu'il rêvait de lire, du fameux «Jourde & Naulleau», parodie féroce du «Lagarde et Michard», aux «Cahiers de vacances pour adultes», de «Il n'y a que braille qui m'aille», signé par une non-voyante, au «Nouveau guide du V.I.P», et de «la France vue du sol» à une anthologie du «New Yorker»...


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli