Apprendre sans aller à l'école : choisir le homeschooling / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Apprendre sans aller à l'école : choisir le homeschooling

Couverture du livre Apprendre sans aller à l'école : choisir le homeschooling

Auteur : Bernadette Nozarian

Préface : Clara Bellar

Date de saisie : 11/08/2017

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Nathan, Paris, France

Prix : 12.90 €

ISBN : 9782092788516

GENCOD : 9782092788516

Sorti le : 13/07/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Unschooling, homeschooling : des parents de plus en plus nombreux choisissent de ne pas scolariser leur(s) enfant(s).
Pourquoi un tel choix ?
Comment ces familles réinventent-elles leur vie professionnelle ? Comment organisent-elles leur vie quotidienne ?
Quels liens entretiennent-elles avec l'Éducation nationale et les pouvoirs publics ?

Un ouvrage unique, qui réunit de nombreux témoignages de «non-sco» pour vivre au plus près cette aventure extra-ordinaire.

Bernadette Nozarian, titulaire d'un doctorat, est référente de recherche pour les associations de familles non-sco, membre de l'équipe PROSCIEF du laboratoire EMA de l'université de Cergy-Pontoise. Elle est par ailleurs mère déjeunes adultes ayant été instruites hors école.





  • Les premières lignes

Extrait de l'introduction

Apprendre sans aller à l'école ! Est-ce possible ? Est-ce légal ? Qui sont les familles qui font ce choix, à quoi ressemble leur quotidien, que deviennent ces enfants ?

C'est à ces questions, et à bien d'autres encore, que ce livre s'efforce de répondre. Il a pour objet de présenter quelques facettes du quotidien des familles «non sco» - non scolarisantes, non scolarisées. Ces familles - parents et enfants - qui choisissent, en toute légalité, l'instruction hors école.
En France, instruction, éducation et école sont couramment mêlées en un concept unique ressenti comme obligatoire. Pourtant, la loi Jules Ferry du 28 mars 1882 impose, actuellement entre 6 et 16 ans, une obligation d'instruction, et non de fréquentation d'un établissement scolaire ni d'inscription à un cours par correspondance.
Article L. 131-1 du Code de l'éducation :
L'instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre six ans et seize ans.
Différents textes internationaux soulignent la primauté des parents à choisir le mode d'instruction de leur progéniture.
Article 36-3 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, 1948 :
Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.
Et encore :
Article, 2 - Droit à l'instruction, Protocole additionnel à la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, 1952 :
Nul ne peut se voir refuser le droit à l'instruction. L'État, dans l'exercice des fonctions qu'il assumera dans le domaine de l'éducation et de l'enseignement, respectera le droit des parents d'assurer cette éducation et cet enseignement conformément à leurs convictions religieuses et philosophiques.
L'article 14-3 - Droit à l'éducation, de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne (2002) rappelle, dans son premier alinéa, le droit de toute personne à l'éducation et évoque, dans son alinéa 3, les droits des parents :
La liberté de créer des établissements d'enseignement dans le respect des principes démocratiques, ainsi que le droit des parents d'assurer l'éducation et l'enseignement de leurs enfants conformément à leurs convictions religieuses, philosophiques et pédagogiques, sont respectés selon les lois nationales qui en régissent l'exercice.
Le Code de l'éducation français, dans son article L. 131-2, reconnaît aussi ce libre choix du mode d'instruction :
L'instruction obligatoire peut être donnée soit dans les établissements ou écoles publics ou privés, soit dans les familles par les parents, ou l'un d'entre eux, ou toute personne de leur choix.

La situation paraît, à première vue, simple et carrée : des textes internationaux et le Code de l'éducation français admettent l'instruction hors école et la prééminence des parents dans ce choix. Une telle simplicité justifie-t-elle la rédaction d'un livre ? Oui. Et pour plusieurs raisons. Parce que l'instruction hors école ne se résume pas à une définition unique et dogmatique. Elle se décline en une multitude de vécus individuels, réajustés en permanence, selon les besoins des personnes concernées.

Par conséquent, avant d'aller plus avant, je tiens à préciser la nature de ce livre.

Ce que ce livre n'est pas

Un ouvrage universitaire basé sur des études pointues concernant ce type de population en France, d'autant qu'il n'existe aucune étude digne de ce nom dans l'Hexagone.
Un catéchisme de non-scolarisation ou de déscolarisation à l'usage de prosélytes. L'instruction hors école n'étant ni une religion, ni une secte, elle ne requiert ni missionnaires, ni convertis.
Un pamphlet virulent contre l'école et les enseignants. D'autres personnes s'en chargent, chaque rentrée amenant son lot de publications sur le sujet.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli