Europe & Orient, n° 24. Le pianiste qui joue à l'étage au dessus / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Europe & Orient, n° 24. Le pianiste qui joue à l'étage au dessus

Couverture du livre Europe & Orient, n° 24. Le pianiste qui joue à l'étage au dessus

Auteur : Collectif

Date de saisie : 17/07/2017

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : SIGEST, Alfortville, France

Prix : 12.00 €

ISBN : 9782917329733

GENCOD : 9782917329733

Sorti le : 22/06/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

SOMMAIRE

Éditorial - Varoujan Sirapian

Discours d'introduction - M. Henry Cuny

La construction médiatique des «djihadistes» - Saïd Bouamama

L'école, la post-vérité et les «théories du complot» - Michèle Janss

Voter Macron : un acte de piété républicaine - François Bel Ilot

Triomphe de la propagande : les médias, armes de guerre - John Pilger

Les dérives brunes de Maïdan - Jean Geronimo

Conférence de paix de Paris : Perspectives générales - T. S. Kahvé

L'intégration des Roms dans nos sociétés européennes :
problématiques et pistes à explorer - S.E.M. Henry Cuny

Chypre dans l'étau de l'autoritarisme et du néo-ottomanisme d'Erdogan -

Charalambos Petinos

Référendum en Turquie : le «Non» au nom des Alévis - Erwan Kerivel Les assassins d'Ankara - Christophe Chiclet

Près. Trump Succumbs to Turkish Pressures by not Recognizing the Armenian Génocide Harut Sassounian

Why Armenia Needs the Iskander System - Areg Galstyan

Nuclear trouble in Azerbaijan - Lloyd Green

Le micro 11/9 de Donald Trump - Jean-Michel Vernochet

Le massacre de Khan Cheikhoun et le revirement de Donald Trump - François Belliot Frappes US sur la Syrie du 7 avril 2017 - Gai. Dominique Delawarde Syrie : A qui profite le crime ? - Uri AVNERY

Washington misait sur un renversement du président Assad... en 1986 - Louai Beshara Juifs et le complotisme stalinien - Dr Anatoly Livry Populisme - Guillaume Berlat

La disparition des espèces ou la lutte des banquiers contre les libertés publiques Jean Rémy et Valérie Bugault

Occident : la réécriture du passé - Manlio Dinucci

Macron ciblé par la CIA ? - Piga

«La manipulation des élites est encore plus facile que celle des masses.»
Jean Yanne





  • Les premières lignes

Celui qui «joue du piano» à l'étage au-dessus

Varoujan Sirapian

Le 7 mai 2017, Emmanuel Macron, inconnu encore il y a trois ans du grand public, est devenu le huitième président élu de la Ve République. Inconnu ? Pas pour tout le monde.
Sous la Ve République, on ne pouvait pas envisager d'accéder à l'Élysée sans l'appareil d'un parti derrière soi. Et encore, Mitterrand n'a réussi qu'à son troisième essai et Chirac a attendu 19 ans avant d'y parvenir. Macron ne possédait pas cet atout. Alors quelles sont les forces et les méthodes utilisées qui l'ont propulsé au poste suprême de l'État ? Curtis B. Dali dans son livre FD. Roosevelt écrit au sujet du CFR :

«(...) mais ce que les membres du CFR ne savent pas ce sont les objectifs à long terme de la haute direction.
Avec tout ce tralala, quatre-vingt-dix pour cent de ses membres n'ont pas la moindre idée de celui qui "joue du piano" à l'étage au-dessus.
Et le piano continue à jouer et le pianiste du dessus ne perd pas une minute pour mener la danse des officiels légalement élus.
Bien loin de nous, le gouvernement par le peuple ! En fait, c'est une dictature subtile d'une oligarchie. C'est la dictature internationale en "cravate noire" qui s'appuie sur la masse bernée et ensorcelée de tous ceux qui recherchent un statut social, et derrière cette foule distinguée, le public n'y voit que du feu !»

Tout est dit et nous pensons que ce schéma s'applique parfaitement dans le cas Macron.
Vous l'avez compris «le pianiste» est une image et représente non pas une personne mais un groupe.
Trois étapes ont été nécessaires pour que «le pianiste» puisse placer son poulain à l'Élysée.

Le choix et la préparation d'un candidat

À ce niveau du jeu politique, le pianiste (ou le «Système») ne peut pas prendre de risque et a toujours deux, sinon trois fers au feu. Les futurs candidats sont repérés bien en amont et encadrés par des «clubs», «think tanks», «cercles» et éventuellement des loges maçonniques. Leurs appartenances politiques importent peu, Gauche et Droite n'étant que des miroirs aux alouettes pour le peuple d'en bas. Les deux candidats retenus par le Système étaient Macron, et son alter ego Juppé, mais tous deux compatibles mondialistes, atlantistes, européistes et pour une société té multiculturelle.

(...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli