Le lac des cygnes : le roman du ballet / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Le lac des cygnes : le roman du ballet

Couverture du livre Le lac des cygnes : le roman du ballet

Auteur : Pascale Maret

Date de saisie : 17/07/2017

Genre : Jeunesse à partir de 9 ans

Editeur : Nathan Jeunesse, Paris, France | Opéra national de Paris, Paris

Prix : 9.95 €

ISBN : 9782092575529

GENCOD : 9782092575529

Sorti le : 22/06/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Le prince Siegfried doit monter sur le trône et choisir une épouse, lors d'un grand bal donné pour son anniversaire. Au soir qui précède le bal, se promenant au bord d'un lac, il aperçoit la silhouette éblouissante d'une femme-cygne. Elle lui révèle qu'elle a été ensorcelée par le magicien Rothbart : femme la nuit, elle se transforme en cygne le jour. Pour la délivrer, Siegfried, éperdument amoureux, devra l'épouser.

Ce roman raconte l'histoire mythique et merveilleuse du Lac des cygnes dans la version de l'Opéra national de Paris chorégraphiée par Rudolf Noureev.

Avec, à la fin du livre, t| des informations sur l'histoire du ballet.

Pascale Maret est professeur agrégée de lettres modernes. Elle a épousé un géologue avec qui elle a vécu à Abidjan, Buenos Aires, Abu Dhabi, Rangoon et Caracas. Elle et son mari ont adopté trois enfants. C'est, depuis l'enfance, une lectrice du type pathologique, capable de s'abîmer une nuit entière dans un roman. Elle n'enseigne plus mais elle aime retrouver l'ambiance des salles de classe pour dialoguer avec les élèves et essayer de leur faire partager son goût pour les livres.





  • Les premières lignes

ACTE 1

LE PRINCE SIEGFRIED

Le château se dressait sur un piton rocheux, dominant un lac entouré de sombres forêts. Le roi qui l'avait fait construire était mort voilà bien des années, laissant une veuve attristée et un fils encore au berceau, nommé Siegfried. Le petit prince avait grandi dans ce lieu isolé, entre la reine sa mère et Wolfgang, son précepteur, et la mélancolie de l'une ajoutée à la sévérité de l'autre avaient fait de lui un jeune homme pensif qui aimait à se réfugier dans un monde imaginaire.
Un jour qu'il sommeillait dans une salle du château, il fit un rêve étrange : une princesse se promenait sous les arbres, lorsqu'une inquiétante créature aux ailes sombres, semblable à un immense oiseau de proie, surgit dans les airs et s'abattit sur elle. La pauvre princesse prit alors l'apparence d'un oiseau blanc, et le monstre l'emporta dans les cieux.

Prisonnier de son cauchemar, Siegfried continuait à dormir, malgré l'arrivée bruyante d'un groupe de jeunes gens et déjeunes filles, et il fallut que son précepteur vienne lui secouer l'épaule pour le ramener enfin à la réalité. En voyant Wolfgang penché sur lui, il eut un cri de surprise et crut rêver encore : l'oiseau de proie du songe avait les traits de son précepteur ! Pour chasser de son esprit cette hallucination, le prince se tourna vers les jeunes courtisans qui dansaient et se laissa entraîner dans leur ronde.
Vite lassé cependant, il se mit à l'écart de l'agitation, jusqu'au moment où l'on annonça l'arrivée de sa mère.
La reine, entourée de ses suivantes, fit son entrée au milieu des révérences de la cour. Elle était encore belle, et sa douceur et sa bonté faisaient qu'elle était aimée de son peuple. Depuis la mort de son époux, elle s'était efforcée de s'occuper des affaires du royaume, mais elle n'aimait guère gouverner. Aussi était-elle soulagée que son fils puisse la remplacer.
- Mon cher fils, lui dit-elle, aujourd'hui, nous fêtons votre majorité : vous voici en âge de monter sur le trône... et de vous marier.
- Me marier ? Je n'y songe pas encore. J'aurai déjà bien assez à faire avec mes nouvelles charges, protesta le prince.
(...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli