20, allée de la danse. Petit rat, malgré tout / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. 20, allée de la danse. Petit rat, malgré tout

Couverture du livre 20, allée de la danse. Petit rat, malgré tout

Auteur : Elizabeth Barféty

Illustrateur : Magalie Foutrier

Date de saisie : 17/07/2017

Genre : Jeunesse à partir de 9 ans

Editeur : Nathan Jeunesse, Paris, France | Opéra national de Paris, Paris

Collection : Mes 1ers grands formats

Prix : 9.95 €

ISBN : 9782092572559

GENCOD : 9782092572559

Sorti le : 06/07/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Rien ne destinait Bilal à la danse. Et pourtant le voici élève de la prestigieuse école de l'Opéra. Mais tout le monde ne voit pas cela d'un très bon oeil. Bilal est tourmenté par ses anciens copains : d'après eux, la danse, c'est «pour les filles» ! Seulement, Bilal n'ose pas en parler. Ni à ses nouveaux amis, ni à son père qui ne le comprend pas... Le jeune danseur parviendra-t-il à combattre les préjugés ?





  • Les premières lignes

1

- Bilal ! Tu vas être en retard !
Le garçon ouvre péniblement un oeil et découvre le visage de sa petite soeur Amel, tout près du sien.
- J'arrive. Promis.
Les deux yeux bruns sérieux en face de lui se plissent, puis Amel soupire.
- OK. Dépêche-toi, sinon tu n'auras pas le temps de manger. Et c'est important de ne pas partir le vendre vide.
Cette fois, Bilal s'assied d'un coup, manquant heurter le lit de sa soeur, au-dessus du sien. Il rigole.
- Je sais, crotte de nez, je dois bien dormir, me brosser les dents et manger cinq fruits et légumes par jour. Mais je te rappelle quand même que c'est moi, le grand frère !
Et il s'avance pour chatouiller Amel, qui pousse des cris suraigus avant de s'enfuir.
Bilal passe la main dans ses cheveux, bâille une dernière fois et se décide enfin à rejoindre le salon. «C'est pas humain de se lever aussi tôt», se dit-il pour la cent millième fois.
Comme toujours, son père est déjà prêt à partir : lavé, habillé, il termine son café debout. «On dirait qu'il est pressé de quitter la maison, songe Bilal en beurrant généreusement sa tartine de pain de mie. Comme si le magasin était à cinq minutes près !»
Son père, Idriss, tient un magasin de vente, location et réparation de vélos. Sa mère, Malika, est «femme au foyer», comme Bilal l'écrit sur les formulaires de l'École. Mais en réalité, elle aide souvent son mari à la caisse de la boutique.
Assise à table, à côté de lui, Amel a le nez plongé dans son bol de lait chocolaté. En face, Karim, son grand frère, boit du café au lait dans un mug. Lui aussi est déjà douché et habillé. Il commence tôt depuis qu'il a débuté son contrat d'apprentissage chez un plombier. «On dirait un mini papa», se dit Bilal en l'observant.
- Bien dormi, youlidi ? lui demande sa mère en lui tendant la boîte de Nesquick.
(...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli