Le guide pratique de la cohérence cardiaque / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Le guide pratique de la cohérence cardiaque

Couverture du livre Le guide pratique de la cohérence cardiaque

Auteur : Marie Borrel | Patrick Drouot

Date de saisie : 12/07/2017

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : G. Trédaniel, Paris, France

Prix : 19.90 €

ISBN : 9782813214508

GENCOD : 9782813214508

Sorti le : 16/06/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Votre coeur, vous le sentez battre dans votre poitrine dès que vous y prêtez attention. Ce petit organe d'à peine 300 grammes est indispensable à la vie. Mais son rôle ne se limite pas à cette fonction de pompe. Notre coeur dispose de sa propre petite centrale électrique et de son propre réseau neuronal. Il possède ainsi sa propre intelligence. Mieux : dans la circulation permanente d'informations entre neurones du coeur et neurones du cerveau, c'est le coeur qui domine, pour peu que nous le fassions entrer en cohérence. C'est justement le but de ce livre : fournir des outils simples pour installer la cohérence des messages électromagnétiques cardiaques. Une fois celle-ci établie, votre coeur peut réagir aux situations avec toute sa sagesse et influencer positivement le cerveau.

Après des explications sur le coeur, son fonctionnement et ses relations avec le cerveau, ce livre propose 25 exercices de cardio-méditation permettant de développer le mieux-être quotidien, aussi bien au niveau physique (sommeil, fatigue, douleur...) qu'émotionnel (gérer les émotions, cultiver la paix intérieure, développer la joie...) ou relationnel (mieux communiquer, aimer vraiment...).

La cardio-méditation deviendra ainsi votre alliée quotidienne, pour vous aider à mieux vivre avec votre corps, avec vos émotions et avec vos proches, et même à mieux appréhender votre avenir !

PATRICK DROUOT est physicien de formation, diplômé de la Columbia University à New York. Il s'est spécialisé dans l'étude des états d'expansion de conscience, qu'il a explorés dans la pratique en accompagnant des milliers de personnes dans le déploiement de leur existence. Il a écrit plusieurs ouvrages dont Les Pouvoirs Secrets des cristaux (Presses du Châtelet, 2011) et La Révolution de la pensée intégrale (Dangles, 2013). http ://www.pdrouot.com/





  • Les premières lignes

Extrait de l'introduction

Ah, le coeur ! Que de pages ont été écrites sur lui... Dans les siècles passés, il était considéré comme le siège des sentiments. De nombreuses expressions en témoignent aujourd'hui encore. Ne dit-on pas qu'il se brise lorsque l'amour nous échappe, que la douleur le «fend», qu'il se fait «lourd» quand le chagrin l'envahit, qu'il se gonfle sous l'effet de la joie ?... Si l'on en croit le langage, il participerait même à la manière dont nous agissons : «de bon coeur» lorsque nous adhérons à notre activité, voire en mettant «du coeur à l'ouvrage» pour peu que celui-ci requière toute notre motivation.
Puis est arrivée la science moderne, capable de disséquer, d'observer, de comprendre les rouages mécaniques de nos organes. Exit le coeur, siège des sentiments. Il a été remisé au rang des organes certes indispensables, mais uniquement d'un point de vue mécanique. Comme un simple ensemble de rouages permettant au sang de circuler dans notre corps, d'aller nourrir les organes et d'en ramener les déchets jusqu'aux émonctoires chargés de leur élimination.
Dans le même temps, les recherches sur le cerveau allaient bon train, mettant au jour son rôle central dans nos fonctions vitales. Au point qu'aux yeux de certains, tout ce que nous vivons et même ressentons prenait brusquement naissance dans les méandres de notre matière grise. Le neurobiologiste Jean-Didier Vincent a ainsi expliqué, dans son livre Biologie des passions, que le sentiment amoureux résultait exclusivement de modifications biologiques au coeur du cerveau, et du jeu des neurotransmetteurs, ces hormones qui transportent les messages électriques d'un neurone à l'autre.

Remettre le coeur à sa juste place

Le cerveau occupait alors le devant de la scène, au détriment du coeur. Une vision trop étroite, que des recherches plus modernes ont, heureusement, mis à mal. Nous savons aujourd'hui que le coeur est bien plus que cela. Il possède des neurones, en tout point semblables à ceux de notre cerveau, avec lequel il communique sans cesse. Mieux : les informations circulent inlassablement, dans les deux sens, entre le coeur et le cerveau : elles tiennent ce dernier au courant de ce que perçoit le premier ; en retour, le cerveau réagit en envoyant des informations adéquates à l'organisme tout entier, coeur compris, pour qu'il s'adapte à la situation. Non seulement le coeur ne se contente pas de faire circuler le sang, mais à certains moments, c'est lui qui dicte sa loi au cerveau.
«Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point», écrivait Blaise Pascal dans ses célèbres Pensées. Près de trois siècles plus tard, Antoine de Saint-Exupéry renchérissait en donnant cet étrange conseil à son Petit Prince, par la bouche du renard : «On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux.» Les deux écrivains ne savaient pas si bien dire. Car le rôle du coeur va encore plus loin, au-delà de nos réactions physiques et de nos émotions. Il est l'artisan de notre équilibre psycho-corporel, de notre calme intérieur, de notre bien-être, de notre efficacité intellectuelle, et même de notre évolution spirituelle.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli