Comme un bal de fantômes / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Comme un bal de fantômes

Couverture du livre Comme un bal de fantômes

Auteur : Eric Poindron

Préface : Jean-Marie Gourio

Date de saisie : 05/06/2017

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Castor astral, Bègles, France

Collection : Curiosa & caetera

Prix : 17.00 €

ISBN : 9791027801190

GENCOD : 9791027801190

Sorti le : 01/06/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Un bal de fantômes et de papillons en forme de roman

En fragments et en poèmes

Six saisons et un peu plus de la vie d'un homme

Ou des hommes

Qui tourbillonnent comme les nuages et les nuits.

On croisera en ses lignes et entre les lignes des trains d'antan, des baignades insouciantes, des romances anciennes, des passants considérables et des mains amies, des voyages et des secrets, des jardins confidentiels et des chemins chuchotes, des peintres et des bicyclettes, des grands hommes et des passants, des cathédrales et des nuits, des femmes et des échos, des étoiles et des villes, des enfants et des rires, des îles et des ailes, des anges et des lunes.

Des fantômes et des poètes.

L'AUTEUR
Éric Poindron a dirigé les éditions Le Coq à l'âne avant de créer la collection «Curiosa & caetera» au Castor Astral.
Il est l'auteur, entre autres, de Ricardo Freda, un pirate à la caméra (Actes Sud), Belles étoiles : avec Stevenson dans les Cévennes (Flammarion), L'Étrange Questionnaire (Les Venterniers) ainsi que De l'égarement à travers les livres (Le Castor Astral).
Journaliste littéraire (France Télévisions, Radio France, Le Magazine des livres...), Éric Poindron se passionne entre autres pour l'insolite et les coulisses de la littérature.

«Éric Poindron est un "rêve-à-tout" à surveiller de très près.»
François Angelier, France Culture

«S'il fallait inscrire Éric Poindron dans une tradition, ce serait incontestablement celle des fous littéraires. Une réincarnation du bibliomane romantique Charles Nodier, qui lui aussi compile des auteurs à son image, fantasques et inclassables.»
Jérôme Leroy, Causeur

«Les portes de l'imaginaire sont ici grandes ouvertes.»
Nicolas Daniel Dutent, L'Humanité





  • Les premières lignes

JARDINS CONFIDENTIELS CAMARADERIE CHEMINS CHUCHOTES

Pour la discrète Camille Belguise qui chuchotait : «Noua n'avons guère besoin que d'un témoin, mail il nous le faut. Écrire donne un témoin, ou au moins un miroir.»

Dans mes jardins confidentiels et mes chemins chuchotes
De toutes les saisons
Il demeure pour un longtemps / toujours

Un pommier d'amour / fragile
Un petit pendu qui s'agite
Un verre de vin frais à la disposition de l'ami
Un enfant qui apprend à marcher
Des chrysanthèmes minuscules qui ne meurent jamais
D'autres enfants qui chahutent
Des souris et des campagnols roussâtres qui farandolent
Des opérations chimiques qui ne prennent pas
Les Formes du vent, paysages chinois en prose.
Des fleurs qui naissent en désordre
Des pots de fleurs vides ocres et brume
Des briques roses qui harponnent des lumières inouïes
Les Rubayat du sage Khayyâm de Nishapur
Des Foolish Things de fin de nuit

Des boussoles de laiton comme celle de mon père
Les pas d'Isidore Ducasse plein les rues du Faubourg Montmartre
Des chats qui miaulent et s'évanouissent
Le Zeitgeist ou «l'esprit du temps» comme les hasards bienveillants
Des bateaux d'amour dans des bouteilles jetées à la mer
Des rouleaux de papier cristal pour protéger les livres précieux
Des greniers de silence percés qui recueillent les vents et les pluies
Un globe terrestre d'avant le monde
Des planisphères de la nuit
Des pendules d'échecs qui jouent la fanfare
Des sourates couleur de miel
La mémoire du présent
Des jeunes filles au jardin et à l'enfance
Des «folies» architecturales qui servent de cabanes
Des chats et des rats orphelins comme Les Enfants terrible)
Des korrigans esseulés
Les poèmes de Lu Yu, Le vieil homme qui n'en fait qu'à sa guise

De nouvelles jeunes filles au jardin et des fins de nuit de sabbat
Une Lampe d'argile et un Ciel des bergers
chers à Guy Féquant
Des aveux qui flottent sous des promesses d'agrumes

Deux estampes d'Hokusaï et un certain esprit d'Ukyo-e monde flottant
Des trains qui filent en direction de partout
Des longs trains avec des grands yeux
Des mauvais génies sans lampe à huile
(...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli