Les cosmétiques naturels : des recettes faciles à faire vous-même pour une beauté éclatante / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Les cosmétiques naturels : des recettes faciles à faire vous-même pour une beauté éclatante

Couverture du livre Les cosmétiques naturels : des recettes faciles à faire vous-même pour une beauté éclatante

Auteur : Anita Bechloch

Illustrateur : photographies de Jochen Arndt | Matias Kovacic

Traducteur : Marie Kastner-Uomini

Date de saisie : 02/06/2017

Genre : Santé & Bien-Etre

Editeur : Ed. White star, Paris, France

Prix : 14.90 €

ISBN : 9788861129481

GENCOD : 9788861129481

Sorti le : 18/05/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Et voici comment faire resplendir votre peau grâce aux produits de soin faits maison. Cet ouvrage vous explique comment créer vos propres produits cosmétiques à moindre frais et en y prenant beaucoup de plaisir ! Ces soins vous apporteront beauté et bonheur !

DES RECETTES FACILES plein de recettes pour les soins du visage, du corps et de l'esprit, expliquées étape par étape pour un résultat garanti !

DES INFOS ADAPTÉES : des informations de première importance sont données sur les matières premières indispensables et sur les choix adaptés à votre type de peau.

UNE APPROCHE COMPLÈTE : traitements détoxifiants, exercices pour se détendre, aromathérapie... Votre éclat se manifestera aussi de l'intérieur !





  • Les premières lignes

Les Bases

Il existe de multiples raisons de faire ses produits de beauté maison. Vous n'avez pas besoin d'être chimiste ou d'avoir un laboratoire. Considérez les produits de soin comme la nourriture de votre peau. Pour les préparer, il vous suffit donc d'une cuisine. Vous trouverez dans les pages suivantes toutes les informations sur les ingrédients et les ustensiles nécessaires.

LE SOIN POUR LA PEAU
pourquoi le faire soi-même ?

La première - et la plus simple - raison de faire soi-même ses produits pour la peau s'énonce aisément : avec près de 2 mètres-carrés de surface, la peau est le plus grand organe de notre corps. Cette barrière placée entre nous et notre environnement peut cependant être pénétrée, tant par des substances nutritives sûres que par des substances nocives.

Une consommatrice moyenne de produits de beauté entre quotidiennement en contact avec une centaine de substances chimiques différentes. Donc, réfléchissez un peu aux produits que vous conservez dans votre salle de bains. Combien en utilisez-vous quotidiennement ? Gel douche, shampooing, démêlant, dentifrice, crème pour le corps, crème hydratante, déodorant, crème à raser. Peut-être aussi un peu de fond de teint, du rouge à lèvres, du vernis à ongles, du fard et du parfum. Et maintenant, lisez attentivement tous les ingrédients en vous arrêtant plus particulièrement sur ceux qui présentent des noms chimiques compliqués. Si vous ignorez de quelle plante provient une substance, si vous ne réussissez pas à prononcer son nom du premier coup, ou bien si celui-ci présente plus de quatre syllabes, vous n'avez assurément aucune envie de la voir pénétrer dans votre corps ! L'aspect le plus inquiétant réside dans le nombre d'éléments cancérogènes ou de perturbateurs endocriniens. Ces derniers attaquent le système hormonal préposé à la régulation d'innombrables fonctions de l'organisme : les conséquences peuvent en être la stérilité, le surpoids, le diabète, les problèmes de thyroïde, les maladies cardiovasculaires ainsi que différentes tumeurs d'origine hormonal, à l'instar des cancers du sein et des testicules. De la même façon, des études attribuent à de tels agents chimiques une puberté toujours plus précoce.

UNE FAUSSE SÉCURITÉ
Comment se fait-il que nous admettions malgré tout la présence de produits chimiques dangereux dans nos produits cosmétiques ? Assurément, les quantités réduites de tels composants ne peuvent être nocives, sinon quelque décret officiel les interdirait, n'est-ce pas ? Malheureusement, les choses ne sont pas aussi simples. Au sein de l'Union européenne, la loi prévoit que les laboratoires cosmétiques soient les garants de la sécurité de leurs produits, mais les contrôles ne s'effectuent que par échantillonnage, et donc jamais de manière systématique. En outre, bien qu'on ait fixé des seuils maximaux pour les ingrédients suspectés d'être mauvais pour la santé, ces limites sont valables pour chacun d'eux et non pour la somme de leurs actions.

(...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli