Au pays des nudistes / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Au pays des nudistes

Couverture du livre Au pays des nudistes

Auteur : Mark Haskell Smith

Traducteur : Elodie Leplat

Date de saisie : 23/06/2017

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Paulsen, Paris, France

Collection : Démarches

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782375020166

GENCOD : 9782375020166

Sorti le : 18/05/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Fasciné par la contre-culture et par celles et ceux qui se sentent «hors du monde», le journaliste et romancier américain Mark Haskell Smith a tenté l'expérience du nudisme pour comprendre un mode de vie en pleine expansion. De ce voyage initiatique, l'auteur tire un récit captivant, entre aventure et enquête. Il observe, s'amuse, apprend à «ne pas dévisager !», interroge responsables d'associations ou activistes reconnus dans le milieu. En faisant le tour des États-Unis, il découvre les communautés de Tampa en Floride, où l'on tond sa pelouse et relève son courrier tout nu. En Europe, il randonne in naturalibus dans les Alpes autrichiennes, partage les nuits torrides du Cap d'Agde et les activités familiales des centres naturistes de la Costa del Sol. Entre le sérieux des propos recueillis et le cocasse de certaines situations, l'auteur engage une réflexion de fond sur un phénomène grandissant, mais réussit le pari de partager une aventure unique, drôle et étonnante.

Auteur de romans noirs et d'essais sous forme de récits d'aventure, Mark Haskell Smith vit à Los Angeles, Californie. Journaliste indépendant, il écrit aussi régulièrement des chroniques dans divers journaux parmi lesquels le Los Angeles Times ou Vulture. En France, ses romans sont publiés chez Rivages.





  • La revue de presse Léonard Billot - Les Inrocks, juin 2017

Dans une enquête ethno-gonzo réjouissante, Mark Haskell Smith dépasse les clichés moqueurs qui collent au nudisme et le décrit comme une pratique contre-culturelle.



  • Les premières lignes

Je suis sur un bateau

«Nous voilà tranquillement au large, vous pouvez à présent profiter d'un...»
II y eut une pause, comme si le directeur de la croisière avait du mal à choisir les mots justes pour qualifier ce qui s'apprêtait à se passer. Il finit par ajouter :
«... d'un environnement insouciant.»
Cette annonce résonnait encore dans tout le bateau quand le processus d'aération du scrotum commença avec ferveur : shorts et chemises glissèrent au sol, et les pénis se balancèrent au soleil de la Floride du sud. La permission venait d'être accordée. Désormais, les fesses pouvaient se dandiner en toute liberté, et les poitrines - enfin délivrées du carcan des chemisiers et des soutiens-gorge - jaillir à l'air libre, s'offrir à la douce caresse des brises tropicales. Nous étions sur un bateau. Mille huit cent soixante-six nudistes réalisaient leur rêve «anti-textile».
Cela dit, certains étaient déjà presque nus avant même que le directeur de croisière n'annonce que la voie était libre. Nombre d'entre eux se trouvaient à divers stades de déshabillage, impatients de se délester de leurs atours. Un octogénaire squelettique déambulait en string fluo, sa peau flasque et tavelée s'affaissant sur ses os comme le glaçage d'une pâtisserie, et un type gigantesque, une vraie barrique - on aurait littéralement juré qu'il avait avalé un tonneau -, appuyé sur une canne ultrarésistante, marchait pesamment autour de la piscine vêtu d'un simple pagne. Quelques personnes infusaient dans des jacuzzis en se débarrassant subrepticement de leurs maillots de bain, tandis que les moins indisciplinés attendaient le feu vert assis au bord du bassin, l'air quelque peu maussade. C'étaient des nudistes, après tout. Et ils avaient lâché un paquet de fric pour batifoler à poil. La voie étant officiellement libre, ils n'avaient pas hésité une seconde.
C'était la première fois que je montais sur un bateau de croisière - je n'en avais même jamais eu aucune velléité - mais ce n'était pas n'importe quelle croisière, c'était le Big Nude boat, un bateau affrété spécialement par la société Bare Necessities, la première agence de voyages spécialisée dans les «vacances au naturel». Et en plus nous étions à bord du Nieuw Amsterdam, l'un des luxueux paquebots de la compagnie maritime Holland America Line, rien à voir, donc, avec je ne sais quel terrain paumé pour camping-cars : c'était la version luxe des loisirs collectifs au naturel, et non sexualisés. Du nudisme, quoi. Ou du naturisme. C'est selon. Plusieurs théories circulent à propos de quel mot signifie quoi - historiquement parlant il existe bel et bien des différences - mais la réalité toute nue c'est que je me trouvais sur un bateau en compagnie de près de deux mille personnes dans leur plus simple appareil.
(...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli