Perles de vie / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Perles de vie

Couverture du livre Perles de vie

Auteur : René de Obaldia

Date de saisie : 04/04/2017

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Grasset, Paris, France

Prix : 12.00 €

ISBN : 9782246812739

GENCOD : 9782246812739

Sorti le : 29/03/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Chers lecteurs,
Je vais bientôt me quitter. Oui, disparaître de cette planète. Et il m'est venu à l'idée de rassembler moult pensées, citations, engrangées tout au long de mon existence, et de vous les léguer, dans l'espoir que pour vous aussi, elles seront source de réflexions, méditations, voire matière à rire et à pleurer.
Chers lecteurs, chers obaldiens, à vous, selon vos affinités, vos humeurs, de vous approprier une perle rare.
Je vais maintenant prendre congé de vous, non sans vous gratifier d'un proverbe bantou : «Mon ami n'est pas mort puisque je vis encore.»

René de Obaldia

René de Obaldia, poète, romancier, dramaturge, a été reçu à l'Académie française en 2000. Son oeuvre théâtrale est jouée dans le monde entier.





  • Les premières lignes

Réincarnation : il n'est pas plus étonnant de naître deux fois qu'une.
GASTON BACHELARD

La mort ? Je suis habitué ; j'ai été si longtemps mort avant de naître.
JEAN COCTEAU

La vie n'a pas de graisse.
PROVERBE BANTOU

La surface la plus passionnante de la terre, c'est pour nous le visage humain.
LICHTENBERG

Je voyage pour vérifier mes songes.
GÉRARD DE NERVAL

Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps.
ALPHONSE ALLAIS

Je n'ai plus l'âge de mourir jeune.
JULES RENARD

Tout accomplissement est suppressif.
PAUL VALÉRY

Être assis sur des nuages et chanter les psaumes est une manière de passer le temps qui ne me convient pas du tout.
CHESTOV

L'étonnant n'est pas que Mathusalem ait vécu 969 années, c'est qu'à 530 ans il ne les paraissait pas.
TRISTAN BERNARD

Une femme actrice est plus qu'une femme. Un homme acteur moins qu'un homme.
ROGER KARL

Le nombre de veuves qui ne se consolent pas d'avoir perdu leur chat.
OBALDIA

C'est hélas une évidence que plus le singe se rapproche de l'homme, plus il devient triste.
L'EXPLORATEUR CHARLES SOFFRAY

L'univers est une catastrophe tranquille.
SAINT-POL-ROUX

Le chat : la sentinelle de l'invisible.
OBALDIA

Pourquoi écrivez-vous ? J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps.
JORGE LUIS BORGES


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli