La vie spirituelle / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. La vie spirituelle

Couverture du livre La vie spirituelle

Auteur : Laurence Nobécourt

Date de saisie : 23/03/2017

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Grasset, Paris, France

Prix : 14.90 €

ISBN : 9782246862093

GENCOD : 9782246862093

Sorti le : 08/03/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

«Cette année-là, les amandiers ont fleuri dès le mois de février en France. À Kyoto, les bourrasques de neige ont duré jusqu'à la mi-mars. Je me suis réveillée du rêve. J'ai accepté d'aimer et j'ai connu ainsi que le printemps existe pour toujours.»

Une romancière française décide de partir au Japon, à la recherche d'un poète inconnu qu'elle croyait avoir inventé : Yazuki. Elle traverse un pays de neige, de silence et de mots. Elle change. Invente. Rencontre son personnage et une autre vie possible. L'imagination forte engendre-t-elle l'événement ? Avec sensualité, drôlerie, douceur, Laurence Nobécourt nous offre un manifeste littéraire et spirituel.

Laurence Nobécourt est l'auteur d'une oeuvre littéraire importante. La Vie spirituelle fait suite à La Clôture des merveilles et à Lorette.





  • Les premières lignes

Cette année-là, les amandiers ont fleuri dès le mois de février en France, et je me suis réveillée du rêve. A Kyoto, les bourrasques de neige ont duré jusqu'à la mi-mars.

C'est ainsi qu'aurait pu commencer le livre, si je l'avais écrit, si je n'avais pas vaincu ma honte d'être née, de me nommer, d'espérer, si je ne m'étais pas défaite, depuis que le monde est monde, de cette sensation d'impureté et de blessure qui a fait de ma vie un appel poétique me retenant au bord du langage, au bord d'oser écrire autre chose que de la prose, jusqu'à cette année-là où l'échec m'a laissée exsangue un hiver entier à côté du poêle, avec la conscience qu'il n'y avait désormais plus rien à attendre. Et alors, la poésie est devenue possible. Mais il y avait cette honte originelle de 1968, l'année de ma naissance, cette honte de 1994, l'année du premier livre publié, la honte de prendre la parole, d'oser prétendre, et enfin la honte de 2003 qui restait enkystée dans mon être : cette fois-là où je n'ai pas risqué et me suis rétractée dans un repli intérieur que personne ne connaît, que je n'ai avoué avec le temps qu'à quelques-uns, cette fois-là où je n'ai pas osé signer ces trois vers écrits dans un journal, que j'ai préféré «citer» par peur,

Soldats
Dans leur bouche informe, au sable, le sang s'est mêlé
A pleines mains ils rassemblent leur ventre dispersé
Une tête tranchée gît, soudain, à leurs pieds
Comme une tache de couleur stupéfaite
Sur la toile paisible d'un drapeau blanc

que j'ai préféré attribuer à un poète nippon parce que j'ai rendez-vous avec le Japon depuis toujours, j'ai rendez-vous depuis que je cours dans les rues de Paris-17e arrondissement avec mes pièces de cinq francs serrées dans mes toutes petites mains, depuis que je rêve d'avoir un carnet Hello Kitty, une trousse Hello Kitty, depuis que le Japon avec Hello Kitty a pris racine en moi, avec ses kimonos et sa sobriété métaphysique que je regardais intensément en allant dépenser l'argent de poche de mon enfance chez Daïmaru, au Palais des Congrès, cette sobriété métaphysique si loin des paysages de mon enfance et qui m'attire à six ans, qui m'attire à dix-sept ans, à trente ans, à quarante ans. Depuis que j'ai vu le film Hiroshima mon amour, je crois qu'un amour japonais m'attend quelque part dans le monde, et c'est lui que j'invente parce que l'amour ne vient pas, l'amour comme je voudrais qu'il soit, un amour relevant d'un ordre supérieur indestructible, et je l'appelle Yazuki, un nom issu de cette mémoire qui est un autre mot pour dire imaginer - se souvenir -, une imagination en couleurs, YAZUKI. Je cite ces vers du poète Yazuki, le vendredi 28 mars 2003, à la fin de la chronique «Mon journal de la semaine» de l'écrivain Nobécourt, j'écris (...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli