Photographier le patrimoine aux 19e et 20e siècles : histoire de la collection photographique de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine : 1839-1989 / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Photographier le patrimoine aux 19e et 20e siècles : histoire de la collection photographique de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine : 1839-1989

Couverture du livre Photographier le patrimoine aux 19e et 20e siècles : histoire de la collection photographique de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine : 1839-1989

Auteur : Anne Fourestié | Isabelle Gui

Date de saisie : 06/03/2017

Genre : Photos

Editeur : Hermann, Paris, France

Prix : 29.00 €

ISBN : 9782705693275

GENCOD : 9782705693275

Sorti le : 01/02/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

L'administration des Monuments historiques a rassemblé aux 19e et 20e siècles une collection photographique qui compte à l'heure actuelle au moins quinze millions de négatifs et quatre millions de tirages.
Après la Mission héliographique de 1851, première commande photographique de l'État, la collection se développe véritablement à partir de 1875 et va peu à peu s'étendre à tous les domaines des arts. Le Gray et Baldus y côtoient Mieusement et Marville, Atget et Nadar, pour ne citer que quelques-uns des plus célèbres photographes représentés. Avec la première guerre mondiale et la création de la Section photographique et cinématographique de l'Armée, c'est une nouvelle dimension qui est abordée, celle de l'actualité de guerre.
Cette histoire est celle des nombreux services et des personnes qui se sont attachés à constituer ces fonds de photographies, à les préserver, notamment pendant les deux guerres mondiales, à les développer pour répondre aux besoins d'inventaire et de rayonnement de notre patrimoine national.
La Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (MAP) assume désormais la charge de cette collection photographique inestimable, sans doute l'une des plus riches d'Europe. Publié à l'occasion du vingtième anniversaire de la MAP, l'ouvrage d'Anne Fourestié et Isabelle Gui retrace cent cinquante ans d'histoire de la photographie en s'appuyant sur des fonds d'archives méconnus qui éclairent la constitution d'une collection devenue elle-même objet patrimonial.

Anne Fourestié a travaillé de 2001 à 2016 pour le département de la Photographie de la MAP, dont elle a classé une partie des archives ; elle était chargée de plusieurs collections dont celles concernant la guerre 1914-1918.

Isabelle Gui a rejoint en 2011 le département de la Photographie de la MAP où elle est plus particulièrement chargée des collections de tirages du 19e siècle.





  • Les premières lignes

Introduction

La Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (MAP), créée en 1996, se compose de quatre départements scientifiques : les archives et la bibliothèque, la documentation des immeubles et des objets mobiliers, le centre de recherche sur les Monuments historiques et la photographie. Ce dernier département rassemble les tirages provenant des archives et de la bibliothèque et les négatifs de l'ancien service des Archives photographiques. L'histoire du département de la Photographie est, dans l'ensemble, peu connue du public mis à part quelques articles publiés entre 1934 et 2011, qui ont évoqué brièvement l'histoire de la collection. À l'occasion du vingtième anniversaire de la MAP il nous a semblé utile de combler cette lacune.

Un projet de publication a été proposé à son directeur, Gilles Désiré dit Gosset. Il nous a d'emblée accordé sa confiance et donné les moyens d'atteindre notre objectif : permettre au lecteur de saisir le déroulement de l'histoire administrative des Archives photographiques, et lui donner les moyens de poursuivre cette recherche. Celle-ci couvre les cent-cinquante ans d'activité d'un service qui a constitué, puis géré une collection de photographies destinée à servir les missions patrimoniales de l'État.

La période retenue pour ce travail va de 1839, date de l'invention du daguerréotype, à 1989, date du rattachement du service des Archives photographiques à la Mission du patrimoine photographique. Pour les années qui suivent, les archives ne sont pas toutes disponibles, et le recul indispensable pour analyser cette période nous a semblé insuffisant. Cependant, nous fournissons quelques repères chronologiques permettant de ne pas interrompre brutalement le cours de cette histoire. Le département de la Photographie de la MAP est bien l'héritier de la collection créée au 19e siècle par la Commission des Monuments historiques. Deux études ont porté sur la Mission héliographique de 1851, celle de Philippe Néagu en 1980 et celle d'Anne de Mondenard en 2002. Elles ont révélé au public ce remarquable ensemble de tirages et de négatifs à l'origine de la collection photographique de la MAP. Anne de Mondenard. Félix Martin-Sabon, ayant approfondi le sujet et le contexte historique de cette période, il nous a paru inutile de nous y attarder. Notre étude s'appuie en grande partie sur les archives conservées à la MAP, notamment le fonds 80/74, classé et inventorié par Anne Fourestié, qui porte exclusivement sur la collection photographique et les photographes concernés. D'autres fonds ont été consultés aux Archives nationales, au Service historique de la Défense pour la première guerre mondiale, et aux Archives diplomatiques du ministère des Affaires étrangères pour la seconde. Des sources imprimées ou en ligne ont apporté des compléments d'information, de même que l'examen des photographies et la consultation des inventaires. Il ne faut pas chercher dans cet ouvrage une liste complète de toutes les collections conservées à la MAP, ni de tous les photographes représentés. C'est le rôle des bases Mémoire et Mediathek qui décrivent les photographies, et de la base Autor qui renseigne sur les photographes.

Pour ce livre, qui comporte six chapitres, une approche chronologique a été privilégiée. Certaines informations ont été regroupées pour davantage de clarté. Les notes concernent essentiellement les références aux sources. Les encarts permettent d'approfondir des points particuliers, d'approcher les acteurs de cette histoire ou de restituer l'ambiance du service. Les annexes sont des transcriptions et des dépouillements de documents d'archives. Certaines sont des instruments de travail élaborés pour accompagner cette étude. Bien qu'imparfaits, ils peuvent servir pour d'autres recherches. Les illustrations à l'intérieur des chapitres proviennent de la collection, et sont choisies le plus souvent en relation avec le texte.

Des personnalités du monde politique, économique et culturel, et les agents chargés des tâches administratives, des prises de vues, des travaux de laboratoire, des magasins et de l'exploitation commerciale des photographies ont tous contribué à faire de cette collection, qui ne cesse de se développer depuis cent-soixante-cinq ans, une des plus importantes d'Europe.


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli