Dictionnaire amoureux de la Suisse / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Dictionnaire amoureux de la Suisse

Couverture du livre Dictionnaire amoureux de la Suisse

Auteur : Metin Arditi

Illustrateur : Alain Bouldouyre

Date de saisie : 04/04/2017

Genre : Histoire

Editeur : Plon, Paris, France

Collection : Dictionnaire amoureux

Prix : 24.00 €

ISBN : 9782259249447

GENCOD : 9782259249447

Sorti le : 02/03/2017

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

La Suisse est un mystère. Voilà un pays qui s'arrange pour compliquer tant qu'il peut ses processus politiques. Où tout est d'une lenteur effarante. Où des réunions de citoyens tenues en plein air décident de l'avenir d'une route. Où des référendums à répétition demandent aux citoyens de se prononcer sur l'or de la Banque nationale, la reproduction assistée ou le droit d'asile. Et pourtant... Ce pays qui n'a aucune ressource naturelle est prospère comme pas deux. Ses déficits publics sont maîtrisés, sa recherche est de pointe, son chômage nominal et sa paix sociale indestructible. Sa dernière guerre - dite du Sonderbund - remonte à près de deux siècles. Un pays paradoxe... On y trouve des Heidi comme dans les contes, des banquiers privés comme dans les films et de vrais armaillis comme dans les rêves.
Metin Arditi nous livre de la Suisse une vision tout en finesse, celle d'un naturalisé qui garde à l'égard du pays qui l'a accueilli un regard fait d'admiration, quelquefois d'une tendre ironie et toujours d'immense amour.

Écrivain suisse d'origine turque, Metin Arditi est l'auteur de nombreux romans, dont Le Turquetto (2011, prix Jean-Giono) chez Actes Sud, La Confrérie des moines volants (2013), Juliette dans son bain (2015) et L'enfant qui mesurait le monde (2016) chez Grasset. Il est envoyé spécial de l'UNESCO pour le dialogue interculturel.





  • La revue de presse Guillaume Goubert - La Croix du 9 mars 2017

Le qualificatif «amoureux» a-t-il déjà aussi bien qualifié l'un des dictionnaires de cette collection ? Metin Arditi aime la Suisse d'un amour candide, généreux, peut-être d'autant plus intense que la Confédération helvétique n'est pas son pays de naissance...
Le dictionnaire de Metin Arditi a ce charme d'évoquer la Suisse dans toutes les dimensions. Les plus sérieuses : la neutralité, les banques privées, les relations avec l'Union européenne... Les plus pittoresques : la Fête des vignerons de Vevey qui a lieu tous les vingt ans (la prochaine est pour 2019), le cor alpin, le cirque Knie, Oin-Oin... Les plus délectables : les fromages, les vins, le Toblerone, l'Ovomaltine... Le plus précieux du livre est cependant une extraordinaire galerie de portraits...
S'appuyant sur la vivacité de plume qui fait la force de ses romans, Metin Arditi décrit aussi les ressorts - un peu mystérieux, vus de l'extérieur - du consensus helvétique. Cette capacité, par la patience, à faire vivre ensemble, en paix depuis des siècles, ces populations si différentes que sont les Alémaniques, les Romands et les Tessinois.



  • Les premières lignes

Prologue

Tomber amoureux

Qui suis-je pour écrire un tel dictionnaire ?
Un Suisse à quatre sous, comme on dit ici. L'expression vient du fait que tout naturalisé doit payer sa dîme. Je suis né en Turquie. J'ai grandi au bord du lac Léman, à Paudex, petite, très petite commune vaudoise où mes parents m'ont placé en internat à l'âge de sept ans. J'y suis resté jusqu'à la maturité (comme on appelle le baccalauréat suisse). Après mes études et quelques stages, je me suis installé à Genève, ville superbe que j'aime tant. Dire que ce pays m'a beaucoup donné serait peu. Il m'a comblé. Comment le remercier ?
Dans le discours prononcé à sa prestation de serment, le président Kennedy a eu ce mot célèbre : «Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays.»
Dans mon cas, ce retour sera toujours dérisoire, tant j'ai reçu. Mais au moins, devant l'inégalité des dons, que je sache aimer mon pays et qu'ici, dans ces pages, j'essaie de le faire aimer.
Chacun le sait, aimer est une chose, savoir aimer en est une autre. Il ne suffit pas de dire à un être cher : Je t'aime, je t'aime, en poussant des soupirs, pour être assuré de tout faire juste.
Un mot de saint Augustin nous est souvent servi pour nous donner bonne conscience. Ama et quod vis fac.
«Aime et fais ce qu'il te plaît.» Si tu aimes, tu feras juste. La citation mérite qu'on s'y arrête. En réalité, il s'agit d'une rétrotraduction du français au latin, la langue dans laquelle saint Augustin a écrit. Car l'un des termes n'est pas de lui. Pour le mot «aimer», il utilise le verbe diligere. La citation exacte est : Dilige et quod vis fac.
Dilige, c'est-à-dire : «Aime, mais avec distance.» Aime sans accaparer.
C'est ainsi que je veux, que je dois aimer la Suisse si je veux m'acquitter de ma dette. Avec distance. En étranger.
Oui, malgré les ans, malgré la vie civile à laquelle je participe sans réserve, je veux continuer de ressentir cette étincelle de surprise chaque fois que je retrouve la rade de Genève prise dans la brume du petit matin, ou lorsque j'arpente les ruelles de sa vieille ville un jour de pluie, faites d'une infinité de gris. Admettra-t-on un jour que le calvinisme porte en lui une poésie ? Ou quand je me retrouve sous le charme intime des arcades de Berne, ou subjugué par la puissance austère des rues de Zurich, séduit par la beauté des rives du lac de Bienne, si sauvages et romantiques, ou par celles du Léman, lorsqu'on le regarde depuis Tannay, d'où apparaissent les Voirons, le petit Salève, et au loin le Mont-Blanc, le décor choisi par Konrad Witz pour peindre sa sublime Pêche miraculeuse. Je veux garder le même respect, la même fraîcheur qu'au premier jour, continuer de découvrir ce pays comme le fait le touriste étranger qui va s'asseoir sur un banc au haut des vignobles de Lavaux et murmure dans sa langue, quelle que soit sa langue : «Mon Dieu, que c'est beau !»
(...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli