Jean-Jacques Goldman : sur ses traces / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Jean-Jacques Goldman : sur ses traces

Couverture du livre Jean-Jacques Goldman : sur ses traces

Auteur : Alexandre Fievée

Date de saisie : 27/10/2016

Genre : Musique, Chansons

Editeur : Gründ, Paris, France

Collection : Passion musique

Prix : 29.95 €

ISBN : 9782324017698

GENCOD : 9782324017698

Sorti le : 06/10/2016

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Sur ses traces a été réalisé à partir des seules déclarations publiques faites par Jean-Jacques Goldman de 1975 à nos jours (presse écrite, radio et télévision).

Ce livre n'est donc pas une biographie à proprement parler. Il ne retrace pas la vie de l'artiste à partir d'enquêtes ou d'entretiens réalisés auprès de personnalités issues de l'entourage du chanteur.

Sur ses traces est un livre qui contient plus de 790 citations, dans lequel les lecteurs découvriront, au sein des mots de l'artiste, les différentes phases de sa carrière (l'apprentissage, la conquête, la transition, etc.), ainsi que ses rapports avec les médias, le public et son engagement en faveur des Restos du coeur à travers les Enfoirés. Surtout, ils comprendront, au fil de ses déclarations, ce qui l'a animé pendant plus de trente ans et qui semble aujourd'hui faire défaut. Au point qu'il a décidé, au début des années 2000, de mettre sa carrière entre parenthèses... N'avait-il pas prévu une telle issue ?

Sur ses traces est également un livre dans lequel l'auteur a essayé de reproduire l'univers iconographique de Jean-Jacques Goldman, et ce en faisant participer l'essentiel des photographes ayant travaillé avec le chanteur au cours de sa carrière : Claude Gassian (photographe attitré de Jean-Jacques Goldman depuis 1985), A.R. Pingouin (photographe «de tournée» de Jean-Jacques Goldman depuis 1988), Bettina Rheims (photographe sur les albums Minoritaire et Positif] et Elizabeth Lennard (photographe sur Démodé).

Au final, ce sont plus de 100 photographies qui sont proposées dans cet ouvrage, dont une très grande majorité d'inédites !

Alexandre Fievée est avocat.
Dans le cadre de ses activités, il écrit de nombreux articles dans des revues professionnelles et donne des cours à l'université.
Alexandre Fievée est aussi, à titre accessoire, agent artistique. Il a notamment travaillé avec Warner Music France sur le best of de Taï Phong (sortie prévue en octobre 2016).
Sur ses traces est le premier ouvrage d'Alexandre Fievée consacré à la musique.





  • Les premières lignes

AVANT-PROPOS

Sur ses traces n'est pas une biographie. Ce livre ne retrace pas la vie de l'artiste à partir d'une enquête que j'aurais menée ou encore d'entretiens que j'aurais réalisés auprès de personnalités issues de l'entourage du chanteur. Sur ses traces est le résultat des seules déclarations publiques faites par Jean-Jacques Goldman, depuis 1975.

Comprenez bien ma démarche. J'ai souhaité écrire le livre que j'aurais aimé lire. Un livre dans lequel l'artiste révélerait lui-même les différentes étapes de son ascension, sa manière de travailler, d'appréhender le métier, les raisons de certains choix de carrière, sa façon de se renouveler en écrivant et en composant pour d'autres chanteurs, etc. Comme Jean-Jacques Goldman n'écrira probablement jamais ce livre, j'ai essayé d'imaginer - très immodestement -comment le faire à sa place, à travers ses propres déclarations. Après un gros travail de recherche et de lecture, je suis arrivé très vite à cette conclusion : Jean-Jacques Goldman a, contrairement aux idées reçues, dit beaucoup de choses sur son travail et sur lui, que ce soit dans la presse écrite, à la radio ou encore à la télévision. Il y avait donc la matière pour écrire un livre. Il me restait alors à trouver un fil conducteur. Cela n'a pas été facile, tant il est possible d'aborder la carrière de Jean-Jacques Goldman selon différentes approches. Et puis, il m'a semblé que le lecteur s'y retrouverait plus facilement si cette carrière était présentée selon la chronologie de ses albums. En tout cas, c'est comme ça que, moi, j'aurais aimé lire ce livre.

Je suis donc parti de toutes les «traces» qu'il nous a laissées et j'ai essayé, par ailleurs, d'y reproduire lé plus de citations possible. Si une telle démarche crédibilise nécessairement le contenu du livre, elle présente en revanche une limite implacable : seuls les sujets et les informations que Jean-Jacques Goldman a souhaité rendre publics y sont traités. Et lorsqu'ils sont traités, ils le sont à travers ses propres mots. Tous les autres sujets ont été - volontairement -laissés de côté...

Donc, pardon à tous ceux qui, avant d'acheter ce livre, n'ont pas eu la bonne idée de lire cet avant-propos, et qui seraient déçus de ne pas y trouver du sensationnel sur des sujets comme la fortune de Jean-Jacques Goldman, sa vie sentimentale ou sa vie familiale, que sais-je encore... Ils découvriront, en revanche, au fil des déclarations de l'artiste, ce qui l'a animé pendant plus de trente ans et qui semble aujourd'hui faire défaut. Au point qu'il a décidé, au milieu des années 2000, de mettre sa carrière entre parenthèses... N'avait-il pas lui-même prévu une telle issue ?

Pour rendre ce projet encore plus beau, je me suis rapproché, en juin 2015, de Claude Gassian, photographe attitré du chanteur. Il me semblait, en effet, indispensable d'accompagner ces écrits de belles photographies, si possible inédites. Il fallait, en d'autres termes, essayer de proposer un produit aussi soigné et d'aussi bonne qualité que ceux que Jean-Jacques Goldman nous a toujours offerts, avec des boîtiers en acier et/ou en relief, des livrets riches en contenus (photographies, dessins, etc.). Si Claude Gassian s'est montré intéressé par le projet, il a souhaité qu'au préalable le sujet soit évoqué avec Alexis Grosbois, proche collaborateur de Jean-Jacques Goldman. Ce fut chose faite, en juillet 2015.

Il me restait alors à finaliser le manuscrit : écrire les dernières pages qui manquaient. Pourtant, le temps ne pressait pas, tant la lecture des interviews et l'écriture me procuraient un immense plaisir. Mais il a bien fallu écrire le mot fin et se résoudre à remettre le manuscrit à mon éditeur...

La recherche des photographies du chanteur a été la dernière étape dans la conception de l'ouvrage. Et pour recréer l'univers iconographique de Jean-Jacques Goldman, nous nous sommes rapprochés principalement des photographes ayant participé à ses albums : Elizabeth Lennard, Catherine Faux, Bettina Rheims et Alain Régis Pingouin. Je suis également entré en contact avec des personnes qui étaient susceptibles d'avoir des clichés plus «personnels» de l'artiste. Je pense notamment à Khanh Maï (leader du groupe Taï Phong) et Paul Ferrette (ami de Jean-Jacques Goldman et ex-membre des groupes Red Mountain Gospellers et Phalansters). Bien entendu, Claude Gassian, qui faisait partie de cette aventure depuis l'origine, a largement apporté sa contribution à cet ouvrage en essayant de nous proposer le plus de photographies inédites possible... Je me souviens de tous ces agréables moments passés avec certains d'entre eux et de nos réunions dans leur studio à rechercher le cliché rare...

En espérant que vous prendrez autant de plaisir à lire ce livre que j'en ai pris à l'imaginer, le voir prendre forme et, enfin, le toucher... En espérant qu'un nouvel album viendra, un jour, compléter la liste des chapitres...


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli