Petite encyclopédie des vampires / Passion du livre

Recherche simple

Recherche avancée

Recherche multi-critères








Recherche avancée

.. Petite encyclopédie des vampires

Couverture du livre Petite encyclopédie des vampires

Auteur : Pierre Moquet | Jacques Petitin

Date de saisie : 28/11/2013

Genre : Folklore Moeurs et coutumes

Editeur : Castor astral, Bègles, France

Collection : Petites encyclopédies

Prix : 16.50 €

ISBN : 9782859209629

GENCOD : 9782859209629

Sorti le : 31/10/2013

en vente sur


  • La présentation de l'éditeur

Du pieu dans le coeur à la décapitation à coups de bêche, de l'Antiquité à Rousseau, du gore à la bit-lit, d'Aristophane à Twilight, de l'allium sativum à l'aubépine, de Baudelaire au True Blood, des morts qui mâchent à François Mitterrand, d'Ovide à Mario Bava, du crucifix à l'imagination frappée, de saint Augustin à Stephen King, cet ouvrage répond aux questions que chacun se pose sur les vampires.

À la fois érudite et jubilatoire, riche de près de 400 entrées sanguinolentes, cette petite encyclopédie explore les aspects historiques, littéraires, musicaux, cinématographiques, théâtraux et scientifiques de ces créatures mythiques. Elle s'adresse à tous les publics.

Les Petites Encyclopédies proposent une nouvelle façon d'aborder un thème : plus de manière linéaire et rébarbative, mais par les détails, en explorant toutes les facettes de façon simple et ludique. On peut compulser l'ouvrage de façon classique, faire des recherches, par l'index, ou bien suivre les navigateurs inclus dans les marges comme on le ferait avec des liens sur internet (trouvant une information qu'on n'est pas forcément venu chercher). Ces navigateurs orientent la lecture selon des associations thématiques, nominales ou lexicales. Mais à la différence du net, le livre ne propose que des informations recoupées, vérifiées et sourcées article par article.
Cette exigence est rendue d'autant plus nécessaire par la nature des sujets abordés qui, même s'ils ont une base réelle et historique, suscitent fictions, fantasmes et approximations. Notre approche réunit des informations scientifiques, universitaires et de la culture populaire dans un même ouvrage.





  • Les premières lignes

ACTIF OU PASSIF

Poux les Turcs, un vampire qui mord quelqu'un est dit vampire actif. L'homme qui est mordu devient de facto vampire passif. Le vampire passif ne devient vampire actif qu'après sa mort.

Arnold Paole - qui constitue l'un des rares cas de vampirisme à avoir fait l'objet d'un compte rendu officiel en 1732 sous le titre Visum & Repertum - fut, selon ses propres dires, tourmenté par un vampire aux environs de la Turquie. Voulant absolument échapper à ce sort, Arnold Paole mangea la terre du sépulcre de son agresseur, tout en se frottant de son sang. Mais sans résultat : quarante jours après son enterrement, il présenta toutes les caractéristiques du vampire.

AFRIT

En Afrique, lorsqu'une personne est tuée, une créature nommée afrit (qui signifie «nomade buveur de sang») apparaît à l'endroit exact où tombe sa dernière goutte de sang. Selon les récits, son apparence serait soit celle d'un djinn*, soit celle d'un diablotin. Pour l'empêcher d'apparaître, il suffit d'enfoncer un clou à l'endroit exact où est tombée cette goutte de sang.

* Dans le Coran et les légendes musulmanes, il s'agit d'un être intelligent, souvent malfaisant, fait de feu. Entre l'homme et l'ange, il est protéiforme.

AÏE, AÏE !

Ils sont espagnols, ont une tête de lézard avec une gueule de chien, ils mesurent à peine 10 centimètres de long et peuvent vider un être humain de tout son sang : ce sont les animalitos («petits animaux»). Ces créatures chassent dans les courants d'eau, traquant les baigneurs. Jadis, ils étaient utilisés à la place des sangsues, mais uniquement par des soigneurs sangsue expérimentés : les animalitos peuvent envoyer l'âme en enfer.

(...)


Copyright : Studio 108 2004-2017 - Informations légales - Vous êtes éditeur ?
Programmation : Olf Software - Infographie, XHTML/CSS : Gravelet Multimédia - Graphisme : Richard Paoli